La BICIS sponsorise la 59ème promotion de la faculté de Pharmacie de l’UCAD

Dans le cadre d’une action de sponsoring et de prospection dans le secteur pharmaceutique, la BICIS a pris part, le dimanche 13 février 2022 à l’UCAD, à la cérémonie de remise de diplôme de la 59ème promotion de Pharmacie (PROSPHARM 2021). L’objectif était de faire la prospection de 250 étudiants pharmaciens (Officine ou Laboratoire), 76 salariés, 88 autres étudiants et 750 invités. La BICIS envisage également la possibilité d’être le sponsor exclusif du Département de Pharmacie de l’Université de Dakar.

« Il s’agissait de matérialiser la stratégie du Retail sur le secteur de la pharmacie en occupant une place de choix auprès des doctorants pharmaciens », a fait remarquer Bassirou Ba, directeur du Retail.

     

Dans une présentation d’une dizaine de minutes M. Ba a insisté sur la volonté de la BICIS d’être la banque de référence des pharmaciens. Il a présenté les grandes lignes de la stratégie de la banque sur ce secteur et réaffirmé l’ambition de la BICIS d’accompagner les nouveaux pharmaciens. Au nom du Directeur Général, Bassirou Ba a remercié et félicité les autorités universitaires et les récipiendaires.

Au cours de cette cérémonie, la BICIS a fait don aux nouveaux diplômés en pharmacie de 250 tee-shirts et casquettes, des goodies (agendas, cahiers, porte-clés, porte-cartes de visite, stylos brandés avec le logo de la BICIS et Pharmaciens Sunu Yitté). Aussi, des cadeaux ont été remis aux 5 Majors de la promotion, au parrain et à la marraine de la cérémonie. Un petit-déjeuner a été également servi aux participants.

La prochaine étape de cette action commerciale du Retail consistera à rencontrer le doyen de la Faculté de Médecine et de Pharmacie et déployer un dispositif d’animation pour concrétiser les ouvertures de comptes (push sms, prise de rendez-vous avec CRC, suivi hebdomadaire des réalisations).

La cérémonie s’est déroulée en présence du doyen de la Faculté de Médecine et de Pharmacie, du Recteur de l’Université du Sine Saloum (dont la promotion porte le nom) et du Directeur de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (Marraine de la promotion).

Avis à la clientèle

La BICIS informe son aimable clientèle que son agence à Mbour Auchan est ouverte.

Les clients de Mbour peuvent désormais effectuer leurs opérations habituelles sur place.

La BICIS remercie ses clients pour la compréhension et la collaboration et réitère sa détermination à les servir dans les meilleures conditions.

La BICIS renouvelle son soutien à la 29ème édition du Festival international de jazz de Saint-Louis

La 29ème édition du Festival international de Jazz se tiendra du 18 au 19 Juin 2021 à Saint-Louis. Après l’édition de 2020 reportée pour cause de COVID-19, les organisateurs de la présente édition ont tenu à maintenir la flamme du Festival de Jazz allumée avec, cette année, un format plus réduit.

Grâce à son action combinée à celle de la Fondation BNP Paribas, la BICIS, comme à l’accoutumée, renouvelle son soutien à l’Association Saint-Louis Jazz et accompagne cette 29ème édition du Festival international de jazz.

Quatre groupes musicaux se produiront lors d’un concert IN à l’Institut Français de Saint-Louis le vendredi 18 et le samedi 19 juin 2021.

Il s’agit de : Awa Ly (Sénégal, France), Vieux Farka Touré (Mali), Baaba Maal (Sénégal) et Jamm Jazz (Sénégal). Le Groupe Missal (Sénégal, France) se produira le dimanche 20 juin 2021 en concert public de clôture du Festival.

Ablaye Cissoko, koriste, soutenu par la BICIS et la Fondation BNP Paribas, animera tous les soirs des concerts OFF sur la scène « Autour de minuit ».

Une Master Class au Prytanée Militaire de Saint-Louis, à l’initiative de la BICIS sera, comme par le passé, l’occasion d’échanges musicaux entre jeunes talents et musiciens confirmés.

Le Festival de Jazz de Saint-Louis, après plus d’un quart de siècle d’existence, est devenu un levier de promotion économique important pour la ville mais aussi l’un des plus grands Festivals d’Afrique en termes d’images, de notoriété et d’affluence.

Convention CAP 25 : La BICIS décline sa stratégie pour les cinq prochaines années

La BICIS a organisé le mercredi 27 janvier 2021 une convention pour présenter son plan stratégique pour les cinq prochaines années dénommée CAP 25.

Tous les collaborateurs de la banque ont suivi, une après-midi durant, à partir de leur lieu respectif de travail sur l’ensemble du réseau (pour cause de COVID-19) les présentations des responsables des différentes entités.

« Nous avons une belle banque, des collaborateurs dynamiques et compétents, extrêmement engagés. Mais nous sommes une banque un peu lente et nos clients sont moyennement satisfaits. Il convient d’accélérer le pas pour reprendre des parts de marchés », a souligné M. Levie qui a également insisté sur la relance des activités de la BICIS en vue d’une augmentation du PNB de 12,4% l’an pendant les trois prochaines années.

Les membres du COMEX de la BICIS, les responsables d’entités et les chefs de services ont mis en exergue dans leurs présentations ou témoignages, les forces de la banque et proposé des pistes de solution, des réajustements voire des plans d’actions dans leur périmètre respectif.

Une séance de questions/réponses a donné l’occasion à M. Levie de partager un certain nombre de sujets et de répondre à des préoccupations.

100 millions de FCFA de la BICIS dans la lutte contre le coronavirus

La BICIS a donné à l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers du Sénégal (APBEF) la somme de 100 millions de FCFA pour sa contribution au fonds « Force COVID-19 ». La BICIS souscrit aux directives édictées par les autorités sénégalaises et le Groupe BNP Paribas de participer à l’effort de lutte contre la maladie du coronavirus.

Cette contribution de la BICIS témoigne de sa fidélité à sa politique d’entreprise citoyenne mais aussi à son engagement et à sa solidarité dans la lutte contre cette pandémie qui a ébranlé le monde entier.

Cette participation de 100 millions de FCFA de la BICIS au fonds « Force COVID-19 » est née de l’initiative de l’APBEF de soutenir les actions du gouvernement du Sénégal pour faire face au Coronavirus. Aujourd’hui, la totalité de la somme collectée par les banques et établissements financiers du Sénégal s’élève à deux milliards de FCFA.

 

La BICIS offre 1000 masques à la Gouvernance de Kaolack

La BICIS a offert le mercredi 20 mai 2020 à la région de Kaolack un lot de 1000 masques pour participer à la lutte contre le coronavirus. Le don a été reçu par le Gouverneur, M. Alioune Badara Mbengue.

« La BICIS a fait ce geste hautement expressif dans le contexte actuel de la propagation du COVID-19. En mettant à la disposition du Comité Régional de Gestion des Epidémies, ce lot de 1000 masques, la BICIS participe ainsi à la prévention et à la lutte contre le coronavirus », a fait remarquer M. Mbengue.

Après sa contribution de 100 millions de FCFA au Fonds COVID-19 et 100 millions de FCFA dans le cadre du partenariat BICIS/BNP Paribas/ONU Femmes pour l’achat de céréales au profit des couches vulnérables du Sénégal, la BICIS offre à la région de Kaolack ces masques pour marquer sa détermination à lutter contre cette pandémie.

« En tant qu’entreprise citoyenne, soucieuse de la santé de ses collaborateurs, de ses clients et de ses prestataires, la BICIS offre aujourd’hui 1000 masques au Gouverneur de Kaolack pour sa circonscription. Cette contribution témoigne de notre engagement auprès des autorités sénégalaises dans la lutte contre le coronavirus », a souligné M. Mamadou Deh, le Directeur de l’Agence BICIS de Kaolack.

L’Agence BICIS de Kaolack a enregistré son premier cas de coronavirus le 25 avril 2020. Mais la situation a été vite maîtrisée. Aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre et les activités y ont repris.

Avis à la clientèle

Un cas de coronavirus a été détecté à l’agence BICIS de Kaolack.

Suite à cette situation, la BICIS porte à la connaissance de sa clientèle les dispositions suivantes prises :

  • Fermeture immédiate de l’agence de Kaolack dès confirmation du cas,
  • Mise en quarantaine de tout le personnel,
  • Désinfection totale des locaux depuis le 26/04/2020,
  • Mise en place très prochainement d’une nouvelle équipe pour assurer la continuité de l’activité.

La BICIS informe sa clientèle que l’ouverture des locaux fera l’objet d’un communiqué ultérieurement.

La BICIS, soucieuse d’assurer la sécurité de ses collaborateurs et de ses clients, vous remercie de votre collaboration et sait compter sur votre compréhension.

Plus de 100 millions de FCFA pour soutenir les femmes agricultrices contre le COVID-19

Le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants (MFFGPE) du Sénégal a lancé, en réponse à la pandémie du coronavirus (COVID-19), un programme d’aide alimentaire basé sur le renforcement des familles vulnérables et leur résilience au COVID-19, intitulé «Panier de la ménagère : les femmes font partie de la solution». Le Directeur Général de la BICIS, M. Bernard Levie, a assisté à Dakar à la cérémonie de signature de la convention de financement de plus de 100 millions de FCFA entre ONU Femmes et le ministère.

Le Programme Sénégal d’ONU Femmes a signé le mardi 07 avril 2020 à Dakar avec le gouvernement du Sénégal à travers le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants (MFFGPE) une convention de financement d’un montant de 100 270 000 Francs CFA (cent millions deux cent soixante-dix mille francs CFA). Cette contribution vient en soutien au Projet d’Assistance Alimentaire aux Ménages, particulièrement aux femmes et aux enfants qui sont les plus vulnérables face au coronavirus.

«Le gouvernement du Sénégal se réjouit de cette contribution d’ONU Femmes et de BNP Paribas qui vient en aide aux ménages les plus vulnérables surtout en cette période de pandémie du coronavirus dont les plus affectés sont les femmes et les enfants», a fait remarquer la ministre Mme Ndèye Salimata Diop Dieng.

Pour sa part, la Directrice régionale d’ONU Femmes Afrique de l’Ouest et du Centre, Mme Oulimata Sarr, a souligné que «les femmes agricultrices que nous appuyons ont une capacité de production qui leur permet de participer activement à la riposte au COVID-19 du Sénégal. Elles se positionnent comme des fournisseurs de riz et de céréales locales pour l’assistance alimentaire aux ménages. En cette période de crise, nous sommes heureux de promouvoir le consommer local et d’impulser l’entrepreneuriat rural».

Cette contribution d’ONU Femmes avec le soutien financier du Groupe BNP Paribas à travers le projet PAF/AGRIFED intervient pour pallier les impacts économiques du COVID-19 et ses risques corollaires pour les femmes. Elle vise à positionner les femmes en tant que partenaires clés dans la réponse au COVID-19 et se déclinera sous la forme de distribution de riz et de céréales locales achetés auprès des unités de production gérées par des femmes.

«La BICIS s’associe résolument à ce programme, mené par les femmes pour une agriculture résiliente face aux changements climatiques, avec le soutien de BNP Paribas et l’encadrement d’ONU Femmes, conformément à ses valeurs d’engagement», a fait remarquer le Directeur Général de la BICIS, M. Bernard Levie.

Quant à M. Antoine Sire, Directeur de l’Engagement d’Entreprise de BNP Paribas, il a souligné dans un commentaire envoyé depuis Paris que «le partenariat conclu ce jour avec le Gouvernement du Sénégal permettra d’orienter la production vers l’aide aux familles les plus touchées par la crise sanitaire actuelle. Cette initiative s’inscrit dans l’ensemble des actions menées dans plusieurs pays par le Groupe BNP Paribas pour aider les personnes les plus vulnérables à franchir cette période difficile»

COVID-19 : ONU Femmes et BNP Paribas soutiennent le Gouvernement du Sénégal pour une assistance alimentaire aux ménages, en s’appuyant sur les femmes agricultrices du Sénégal

« Les Femmes font partie de la solution »

Dakar, le 7 avril 2020 – Le Programme Sénégal d’ONU Femmes signe une convention de financement avec le Ministère de la femme, de la famille du genre et de la protection des enfants pour une contribution de 100 270 000 Francs CFA (cent millions deux cent soixante-dix mille francs CFA) en soutien au projet d’assistance alimentaire aux ménages, particulièrement aux femmes et aux enfants qui sont les plus vulnérables face au coronavirus.

En réponse à la pandémie du coronavirus (COVID-19), le Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des Enfants (MFFGPE) du Sénégal a lancé un programme d’aide alimentaire basée sur le renforcement des familles vulnérables et leur résilience au COVID-19, intitulé « Panier de la ménagère : les femmes font partie de la solution ».

Les femmes sont plus durement touchées par les impacts économiques que le COVID-19 entraîne. Elles travaillent majoritairement dans le secteur informel pour obtenir les ressources nécessaires à leur survie au quotidien. Le confinement partiel ou total peut les empêcher de gagner leur vie et de subvenir aux besoins fondamentaux de leurs familles. En outre, les femmes agricultrices contribuent grandement à la sécurité alimentaire du Sénégal car elles produisent des quantités importantes de riz, de céréales et de légumes.

« Les femmes agricultrices que nous appuyons ont une capacité de production qui leur permet de participer activement à la riposte au COVID-19 du Sénégal. Elles se positionnent comme des fournisseurs de riz et de céréales locales pour l’assistance alimentaire aux ménages. En cette période de crise, nous sommes heureux de promouvoir le consommer local et d’impulser l’entrepreneuriat rural » a indiqué Mme Oulimata Sarr, Directrice régionale d’ONU Femmes Afrique de l’Ouest et du Centre.

Pour pallier les impacts économiques du COVID-19 et ses risques corollaires pour les femmes, ONU Femmes Sénégal appuie le gouvernement du Sénégal à hauteur de 173 000 dollars ou 100 270 000 Francs CFA à travers le projet PAF/AgriFed financé par le groupe BNP Paribas. Cette contribution, qui vise à positionner les femmes en tant que partenaires clés dans la réponse au COVID-19, se déclinera sous la forme de distribution de riz et de céréales locales achetés auprès des unités de production gérées par des femmes.

« A travers le projet AgriFed d’ONU Femmes, BNP Paribas et son entité sénégalaise la BICIS contribuent au développement des exploitations agricoles dirigées par des femmes et à l’autosuffisance alimentaire du Sénégal. Le partenariat conclu ce jour avec le Gouvernement du Sénégal permettra d’orienter la production vers l’aide aux familles les plus touchées par la crise sanitaire actuelle. Cette initiative s’inscrit dans l’ensemble d’actions menées dans plusieurs pays par le Groupe BNP Paribas pour aider les personnes les plus vulnérables à franchir cette période difficile », a commenté Mr Antoine Sire, Directeur de l’Engagement d’Entreprise BNP Paribas.

Pour sa part, le Directeur Général de la BICIS, Mr. Bernard Levie, a souligné que : « La BICIS s’associe résolument à ce programme, mené par les femmes pour une agriculture résiliente face aux changements climatiques, avec le soutien de BNP Paribas et l’encadrement d’ONU Femmes, conformément à ses valeurs d’engagement ».

Avec l’appui du groupe BNP Paribas, ONU Femmes continuera de soutenir l’Etat du Sénégal et de mettre l’accent sur des programmes visant à renforcer la résilience économique des femmes face à cette crise ainsi qu’à celles futures.

  • A Propos d’ONU Femmes :

ONU Femmes est l’entité des Nations Unies consacrée à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Porte-drapeau mondial des femmes et des filles, ONU Femmes a été créée pour accélérer les progrès dans la réponse apportée à leurs besoins partout dans le monde.

ONU Femmes soutient les États membres des Nations Unies dans l’adoption de normes internationales pour parvenir à l’égalité des sexes et travaille avec les gouvernements et la société civile à concevoir les lois, les politiques, les programmes et les services nécessaires pour veiller à l’application effective de ces normes et à ce que les femmes et les filles en bénéficient, partout dans le monde. Nous intervenons à l’échelle mondiale pour faire de l’ambition des Objectifs de développement durable une réalité pour les femmes et les filles et nous soutenons la participation équitable des femmes à tous les aspects de la vie, en mettant l’accent sur cinq domaines prioritaires :

  • renforcer le leadership des femmes et leur participation ;
  • mettre fin à la violence à l’égard des femmes ;
  • intégrer les femmes dans tous les aspects des processus de paix et de sécurité ;
  • renforcer l’autonomisation économique des femmes ;
  • et placer l’égalité des sexes au cœur des processus de planification et de budgétisation au niveau national.
  • A propos de la BICIS

Créée en 1962, la Banque Internationale pour le Commerce et l’Industrie du Sénégal (BICIS) est une société anonyme au capital de 10 milliards de FCFA, dont les actionnaires sont : BNP Paribas, l’Etat sénégalais, ainsi que des personnes privées sénégalaises. Elle dispose d’un réseau de trente-deux (32) Agences et d’un Centre d’Affaires dédié aux Entreprises. La BICIS est une des principales banques du Sénégal et fait partie du Groupe BNP Paribas. Elle a développé une large gamme de produits et services pour ses clients Particuliers et Professionnels, couvrant l’ensemble de leurs besoins. Elle offre également un ensemble de prestations complet à ses clients Entreprises (Grandes Entreprises et PME-PMI) et Institutionnels.

La BICIS a une activité RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) régulière et soutenue dans divers domaines : les arts et la culture (ex : Festival de Jazz de Saint-Louis), la santé (ex : la lutte contre le paludisme), l’éducation, le sport, etc.

  • A Propos du Projet PAF/AGRIFED

Le projet d’Appui aux Femmes dans l’Agriculture et le Développement Durable, initié par ONU FEMMES et BNP Paribas contribue au programme « Accès des femmes à la terre et aux ressources productives pour une agriculture résiliente au changement climatique ».

Il propose une approche intégrée d’accompagnement en vue de lever les goulots d’étranglement et permettre une autonomisation réelle des agricultrices. Ce projet contribue à répondre aux défis de huit objectifs du développement durables (ODD) : (1) Eradication de la pauvreté, (2) lutte contre la faim, (5) égalité des sexes, (7) recours aux énergies renouvelables, (9) innovation et infrastructures, (10) réduction des inégalités, (13) lutte contre le changement climatique, (15) protection de la faune et la flore terrestres, et (17) partenariats pour les objectifs mondiaux.

Le projet est prévu pour une durée de trois ans dans les régions à fort potentiel agricole de Saint Louis, Kolda, Tambacounda, Ziguinchor ainsi que la zone des Niayes. A travers ses interventions, à l’horizon 2021, le projet vise à autonomiser économiquement plus de 30.000 agricultrices sénégalaises et à renforcer leur résilience face aux changements climatiques.

Les interventions du projet s’articuleront autour de quatre axes que sont :

  1. Soutien à la réforme foncière pour un meilleur accès et une sécurisation des terres affectées aux agricultrices : Au niveau des communes (milieu rural), le projet soutiendra le plaidoyer mené par les réseaux d’associations de femmes agricultrices pour un accès équitable à la terre et aux ressources productives, auprès des autorités nationales et locales (les territoires et les Ministères techniques de l’agriculture et de la Gouvernance locale).

2. Appui au renforcement de la productivité des agricultrices et de leur résilience face aux changements climatiques : A ce niveau, le projet sélectionnera des filières à hautes valeur ajoutée sur lesquels les femmes restent actives. Il s’agit notamment du beurre de Karité, du maraichage et de la filière riz entre autres.

  1. Mise en place de facilités de financement pour le soutien aux filières porteuses : En partenariat avec les institutions de financement du secteur agricole, le projet aidera à la mise en place des lignes de crédit ayant pour objet le financement des activités sur les filières porteuses, dans les zones prioritaires d’intervention
  2. Soutien aux coopératives, réseaux et associations en vue de permettre aux femmes leur accès aux activités à valeur ajoutée et débouchés porteurs : le Projet a développé un partenariat depuis 2017.